Bio

Séfoudi Kouyaté, la Kora dans le sang

Né en mars 1994 à Conakry en République de Guinée, Séfoudi Kouyaté est le dernier fils du grand maître de la kora et figure renommée des Ballets Africains, M'Bady Kouyaté, et de sa troisième épouse, la chanteuse Diaryatou Kouyaté

Comme son nom de famille l'indique, il est "djéli", mot malinké qui signifie à la fois le "griot" et le "sang". Autrement dit, le griotage est une affaire de sang. C'est un héritage. Séfoudi Kouyaté fait donc partie de cette caste de conteurs musiciens nés pour chanter, jouer et raconter l'histoire des hauts dignitaires de l'ancien Empire Mandingue. 

Dès son plus jeune âge, et en dépit de son attirance pour le balafon et le djembé, il apprend la kora auprès de son père. Ce dernier lui enseigne la technique des grands korafolas (joueurs de kora) au gré des illustres thèmes de l'épopée mandingue.

Très tôt, l'apprentissage de la scène

Séfoudi est doué. Son père lui fait découvrir la scène très tôt en le faisant jouer à ses côtés lors de concerts et d' événements officiels. Il le conduira régulièrement au Palais Sékoutoureya où Séfoudi jouera à plusieurs reprises pour le Président de la République Guinéenne en personne, Lansana Conté.

Malgré son jeune âge, Séfoudi est fortement sollicité par les créateurs de spectacles du pays. Il se produit dans des pièces de théâtre, des comédies musicales et accompagne bientôt régulièrement de nombreux groupes de musique urbaine et chanteurs guinéens comme Degg Force 3, Banlieuz'Art, Elie Kamano, Takana Zion, Les Espoirs de Coronthie, etc.

En 2006, à l'âge de douze ans, il fait partie des Korafolas qui accompagnent son père M'Bady Kouyaté en France. Celui-ci est alors l' artiste invité de la 13ème Edition du Festival Nuits Métis de Marseille

Deux ans plus tard, il intègre à Conakry un nouveau groupe qui se créé à l'initiative de son neveu, le joueur de kora M'Bady Diabaté, et du bassiste Bouba Kouyaté. Formation composée de trois korafolas (Séfoudi, M'Bady Diabaté et Mohamed Kalissa), un bassiste (Bouba Kouyaté) et un batteur (le cousin de Séfoudi, Mohamed Kaba), Les Aigles du Mandingue parvient par sa fraîcheur et son originalité mêlant la tradition mandingue aux envolées pop, reggae et ska, à convaincre les programmateurs de concerts et salles de la capitale, qui les invitent régulièrement. Centre Culturel Franco-Guinéen, Bar d'animation culturelle le Fougou-Fougou, Lycée Français de Conakry, Ambassade des Etats-Unis en Guinée, Restaurant musical Obama... Ils sont salués et acclamés par le public guinéen et international. Le groupe réalise en 2012 la bande originale du spot de promotion du navire humanitaire australien Mercy Ship, qui opère gratuitement des malades issus de pays en développement. Naissent de cette aventure musicale plusieurs titres enregistrés en studio auxquels Séfoudi Kouyaté collabore. 

Collaborations internationales

En 2012, Séfoudi Kouyaté est sélectionné pour accompagner la chanteuse congolaise Maryse Ngalula (RDC) et le reggaeman guinéen Elie Kamano, tous deux lauréats du prix Visa pour la création 2011 de l'Institut Français. Il effectue avec eux une grande tournée africaine dans 14 pays qui le mènera de Dakar à Windhoek en passant par Addis Abeba, Niamey, Brazzaville...

De retour en Guinée en 2013, il participe au Festival Koras et cordes créé neuf ans plus tôt par son cousin Ba Cissoko.

L'année suivante, son frère Sékou Kouyaté invite une partie du groupe Les Aigles du Mandingue à l'accompagner au Danemark dans le cadre d'une création visant à enregistrer un album. Une nouvelle formation est née : Sékou Kouyaté et Section Kora

Dès le mois de mai 2014, le groupe entame une tournée qui le conduit du Danemark en Suède et au Mexique, où il est programmé au célèbre Festival Ollin Kan de Mexico du 12 au 21 mai. Moment mémorable pour Séfoudi Kouyaté qui se voit invité avec son frère Sékou à rejoindre sur scène l'organiste malien Cheick Tidiane Seck pour "djamer" avec lui. De retour à Copenhague fin mai, le groupe enregistre l'album "Sabaru", produit par One World, sorti en 2015. Et en septembre 2014, Séfoudi Kouyaté est de nouveau sur les routes du Danemark, de la Suède et de la Norvège avec le groupe. 

En novembre de la même année, il remplace son frère Kandia Kora auprès de Tiken Jah Fakoly et assure une tournée d'un mois en France à ses côtés. L'année suivante, il est de nouveau rappelé par le reggaeman ivoirien pour l'accompagner dans le cadre d'une tournée franco-belge en novembre et décembre 2015.

Depuis 2015, Séfoudi Kouyaté collabore régulièrement avec le korafola guinéen Ba Cissoko avec qui il a joué à plusieurs reprises au Bénin et en Guinée. En 2016, il a participé à la réalisation de l'album de son cousin, l'artiste Mamko, alias Mamadou Cissoko (frère de Ba Cissoko), dont la sortie est prévue au printemps 2019 en Guinée et en France. 

Premier EP "Variations Mandingues"

Séfoudi Kouyaté a sorti son premiet EP "Variations Mandingues" (auto-production) à Conakry en Guinée lors d'un grand concert au Centre Culturel Franco-Guinéen le 15 septembre 2017. Devant une salle remplie, Séfoudi Kouyaté accompagné de ses musiciens (Bouba Kouyaté à la basse, Mohamed Kaba à la batterie et à la calebasse et Mohamed Kalissa à la deuxième kora) a séduit son public de sa voix grave et chaude, évoquant dans ses chansons l'amour, la pauvreté, le voyage sur des airs passant du reggae tonique au blues mandingue traditionnel et à la balade mélodieuse. Le véritable atout de Séfoudi résidant dans son prodigieux jeu de kora, l'artiste a su faire preuve ce soir-là de toute l'amplitude de son talent en proposant au public médusé des solos d'une virtuosité inouïe, enchaînant des improvisations  dignes des plus grands jazzmen. "Un immense talent", pouvait-on entendre à la sortie de ce premier concert de l'artiste dans son propre  pays... 

Concerts en Europe et Tournée "Afrika Afrika"

 

En octobre 2017, Séfoudi Kouyaté s'est produit en Belgique à Eupen le 7, puis à Paris au Musée d'Orsay le 23 à l'occasion de la soirée "CityLab" rassemblant les 40 maires des plus grandes villes du monde.

Les 24 et 25 novembre, il était à l'affiche du Festival "La Kora dans tous ses états 2017" à Clichy qui rendait hommage à son père, M'Bady Kouyaté décédé en octobre 2016.  

 

En janvier 2018 Séfoudi Kouyaté rejoint le spectacle AFRIKA AFRIKA, proposé par le metteur en scène allemand André Hellers et chorégraphié par Georges Momboye. Une grande production à succès qui l’emmène sur les routes européennes durant des mois. Il est de nouveau attendu cette année en Allemagne, au Luxembourg, en Belgique et en Suisse dans le cadre de l' AFRIKA AFRIKA TOUR 2019, de mars à mai.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now